Hyperesthésie des brumes

Brumes sur le lac (bleu/gris), tempera on linen, wood, 160 x 200 cm, 2018

Hyperesthésie des brumes n° 1-9, glaze on porcelain, 13 x 24 cm , 2017

photo credits © Julien Gremaud / La Placette​ 

“Pour son exposition personnelle à la Placette, Marie Griesmar présente un ensemble de peintures sur toile et céramique qui résultent de ses observations de la brume sur le lac Léman.
Les œuvres, réalisées en atelier et de mémoire, flirtent avec l’abstraction ou l’impressionnisme et représentent en ce sens plus une perception individuelle de la nature qu’elles ne sont des peintures de paysage. Ce ne sont pas le lac et la brume eux- mêmes qui sont ici en jeu, mais précisément le regard de l’artiste et la question du rendu pictural, toujours partial, de celui-ci. 

Pourtant, il y a dans la systématique de Marie Griesmar, dans
la répétition des œuvres sur un sujet unique et dans un même format, une forme de rigueur scientifique qui contredirait presque l’interprétation romantique de l’approche ; comme si, à force
de représenter toujours un même sujet, l’artiste atteignait une compréhension totale de celui-ci. Cette méthode empirique
n’est pas sans rappeler notamment les travaux spéculatifs de savants comme Goethe et Humboldt, dont les recherches sur
la biologie en particulier étaient influencée par le courant de la Naturphilosophie allemande.”

text :Simon Würsten Marín

 © 2020

  • Grey Instagram Icon